2020

L'année 2020 démarre assez mal pour Jean-Louis et sa famille.
Son fils cadet Nicolas vient de subir une intervention chirurgicale du genou très lourde, avec une rééducation pendant au moins trois mois au Centre hélio-marin de Vallauris. Il s'en remet doucement et commence seulement à poser son pied par terre…
Parallèlement, la belle-mère de Jean-Louis a eu un accident vasculaire cérébral et son état de santé a nécessité une hospitalisation au CHU de Nice, après lequel elle a rejoint la maison de retraite où elle réside.
De plus, Gibson et Mimiche, les chats de la famille âgés respectivement de vingt ans et vingt-deux ans montrent des signes de faiblesse non rassurants sur leur durée de vie. Il faut avoir des animaux de compagnie pour comprendre l'attachement et l'Amour que peuvent donner ces bêtes, à propos desquels Jean-Louis se souvient de cette phrase d'un philosophe : "Dans la vie, pour être heureux, il faut avoir des chats et jouer de la musique !" Mais le malheur à leur mort est souvent proportionnel à ce bonheur, et difficilement surmontable.

Heureusement qu'il y a encore et toujours la musique, présente pour remonter le moral de Jean-Louis qui reprend ses mardis musicaux avec son ami contrebassiste Max Nobili auquel est venu se joindre un super saxophoniste, que ce soit à l'alto, au ténor, au baryton ou à la clarinette : Christian Bonichi, qui a fait partie du grand orchestre de Jean-Louis, qui a aussi joué à plusieurs reprises avec lui en petite formation. Et surprise, José Ruggeri qui voulait arrêter la batterie les a rejoints un mardi, et a "mordu" au projet de ce nouveau groupe avec un son si particulier !

JlB, Max Nobili, Christian Bonichi

JLB au Kosma en 2018

En ce qui concerne les guitares, compte tenu de la valeur des pièces de collection restant à la vente, les demandes se font plus rares, si ce n'est un appel de Jean-Félix Lalanne qui semble fortement intéressé par la Style U, une très rare et curieuse guitare-harpe de 1916.
Grâce à ses amis Jean-François, Jean-Philippe et Cyrille, les deux derniers projets de Jean-Louis prennent forme : Cyrille peaufine le nouveau site et le livret biographique est petit à petit étoffé.
Mais ces bonnes nouvelles sont troublées par la pandémie de coronavirus et l'inquiétude, la peur et parfois la panique s'en suivant. Plus que jamais, la musique est un refuge et un moyen d'aimer la vie.

La pandémie de Covid-19

Depuis le mois de décembre 2019 un coronavirus "cousin" du Sras, baptisé SARS-CoV-2, se propage dans le monde entier. La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus qui est à l'origine d'une maladie appelée Covid-19. Parti d'un marché de la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, le coronavirus a ensuite gagné les grandes métropoles du pays, puis les états voisins comme le Japon et la Corée du Sud, avant de se répandre dans le reste du monde. Ce coronavirus semble être mal connu des services sanitaires et afin de limiter sa propagation aussi rapide et mortelle, beaucoup de pays, dont la France, ont décidé un confinement total des populations, ce qui n'est pas sans conséquences pour l'économie mondiale.
C'est une situation dramatique, une guerre bactériologique sans précédent mais nous pouvons féliciter et remercier tous les services des hôpitaux, chirurgiens, anesthésistes, services de réanimation, les docteurs, infirmiers(res), aides-soignants(antes), brancardiers, et tous les volontaires engagés spontanément pour sauver des vies ! La vie continue malgré tout avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête !

JlB en confinement

Le 17avril 2020, après un mois de confinement, on dénombre en France 20 000 morts du Covid-19 depuis le 1er mars ! C'est effroyable et ce n'est pas fini... Nos pensées vont vers les familles qui ont perdu un des leurs et qui, par précautions sanitaires ne peuvent voir leur défunt qui sera mis en bière sans toilette et incinéré sans cérémonie. En plus de la crise sanitaire sans précédent car plus grave que la grippe espagnole en 1918, cette pandémie mondiale déclenche une crise économique catastrophique pour les entreprises et leurs employés mis en chômage partiel. Les petites entreprises et commerçants qui n'avaient pas de trésorerie ne vont probablement pas tenir malgré les aides du gouvernement ! En ce qui concerne Prodiam la trésorerie permettra de traverser la crise dans la mesure ou le déconfinement se fera le 11 mai, comme annoncé par le gouvernement.

Pour parler de choses plus agréables, tous les musiciens confinés chez eux ont la chance de pouvoir jouer, composer, arranger et nous en faire profiter au travers des réseaux sociaux ; ce qui adoucit un peu notre peine et nos anxiétés car les médias et les journaux télévisés ne nous remontent pas vraiment le moral ! José Ruggeri s'acharne sur une vingtaine de nouveaux morceaux arrangés pour : saxophone, contrebasse, guitare et batterie : un gros travail de lecture et de mise en place qu’il faudra effectuer à la fin du confinement.

Jean-Louis continue à travailler étroitement avec Cyrille Dubois sur la nouvelle mouture du site ainsi qu'avec Jean-Francois Ferrandez pour la création d'aquarelle des grands guitaristes de Jazz qui l'ont influencé durant sa carrière et qui seront en bonne place dans le dernier projet d'ouvrage qui sera achevé dans quelques mois après relecture de tous les textes par Jean-Philippe.

Cette immobilisation forcée donne, à Jean-Louis, l'occasion de ranger les tiroirs de son bureau ainsi que pas mal de dossiers et d'archives. Il a également commencé une révision complète de toutes ses guitares de sa collection : nettoyage, polish, réglages… Ce travail très long et minutieux le calme et lui fait du bien, mais Jean-Louis rêve d'un barbecue familial car cette longue séparation avec ses enfants et son petit-fils lui pèsent lourdement…

Gibson acoustiques

De gauche à droite :
STYLE O 1911 | STYLE U 1916 (guitare/harpe)
SUPER 400 de 1936 (le 1er propriétaire était Mr LES PAUL)
L-50 1937 | L-7C 1948 | L-5C 1953

Gibson électriques

De gauche à droite :
ES-5 1950 | TAL FARLOW 1963
JHONNY SMITH (double) 1976
L-4CES Custom 1992
CITATION 1998 (série limitée)
SUPER 400 Charlie Christian de 2000 (série limitée)
© 2020 Jean-Louis Bouyssou